Travailler au Vietnam ? Trouver un travail avec ou sans diplôme

Le Vietnam est un pays qui séduit en raison de la croissance économique qu’il enregistre depuis quelques années. C’est un pays rêvé pour les expatriés à la recherche d’un bon travail. Cependant, l’eldorado vietnamien n’est pas à la portée de tous. Il n’est pas si facile d’obtenir un travail quand on est étranger en raison des normes visant à garantir la sécurité de l’emploi aux nationaux. Dans cet article, nous vous en disons plus sur comment trouver du travail dans ce pays, les éventuelles offres et les conditions à remplir.

L’état des lieux des emplois pour étranger au Vietnam

En dépit du fait que le Vietnam est un pays avec un taux de chômage négligeable, les étrangers ont de la peine de trouver un emploi. En effet, des normes vietnamiennes rendent difficile l’accès au marché du travail pour les expatriés.

Ho Chi Minh au Vietnam est une ville qui offre plein d'opportunités pour trouver du travail

Pour qu’un étranger puisse avoir des chances de trouver un emploi, il doit être plus qualifié que le vietnamien et avoir un atout dans sa manche. La capacité de parler les langues étrangères et un parcours imposant à l’international sont souvent requis pour occuper un poste qu’occuperait un Vietnamien. Les postes à faible rémunération qui n’exigent pas de compétences particulières sont systématiquement occupés par les Vietnamiens.

Que faire pour trouver du travail au Vietnam quand on est français ?

Les expatriés ont diverses options pour s’établir au Vietnam. Il est possible de se faire embaucher pour les emplois locaux, les contrats d’expatriés, ou contrat volontariat international en entreprise. Suivant si vous avez fait des études supérieures ou même si vous avez arrêté l’école tôt, sachez que le Vietnam est possède une multitude de postes à pourvoir compte tenu du taux de croissance élevé. Il est donc possible de trouver un travail avec ou sans diplôme quand on est français.

Les emplois locaux au Vietnam

Le contrat de travail local est une possibilité d’embauche dans une entreprise vietnamienne pour les étrangers. Ces contrats ne sont signés qu’avec les étrangers qui sont les plus qualifiés pour le travail. Les postes auxquels ces étrangers sont recrutés ont trait à l’informatique, les supermarchés, les sociétés d’assurance, le commerce, les centres d’appel, l’industrie et la santé. Aussi, si vous avez un bon niveau en anglais, vous pouvez devenir professeur d’anglais avec une rémunération très intéressante. L’hôtellerie et la restauration font aussi partie des secteurs ouverts aux étrangers en emploi local. Un étranger ne peut bénéficier de ces offres de travail que s’il parle couramment le vietnamien. Dans le cas contraire, les contrats d’expatriés et volontariat international en entreprise sont les plus adaptés.

Réussir à trouver un job et travail au Vietnam avec ou sans diplôme

Les contrats pour les expatriés : avec ou sans diplôme ?

Le Vietnam est un pays ouvert aux grandes entreprises et multinationales qui s’y sont implantées. Ces structures peuvent manifester de façon ponctuelle le besoin de compétences techniques précises. Le contrat d’expatrié ainsi proposé est rémunéré considérablement et est destiné à des profils assez compétents. La concurrence à ce niveau est rude puisque ces entreprises sont à la recherche des meilleurs dans leurs domaines. Il est possible d’être embauché sur un contrat d’expatrié dans divers domaines tels que le tourisme, la finance, les banques, le tourisme et le pétrole. Dans les lycées français, les titulaires de l’administration française sont recrutés, au même titre que l’Institut d’Échanges Culturels avec la France qui recrute des professeurs de français qualifiés.

Le volontariat international en entreprise

Les jeunes âgées de moins de 28 ans peuvent bénéficier d’un contrat de volontariat international en entreprise. Cette offre qui est en vogue à Saigon permet aux volontaires d’être rémunérés à une somme de 1500 euros par mois. Une telle cagnotte mensuelle est déjà suffisante pour vivre convenablement au Vietnam et faire des économies. De plus, l’entreprise prend en charge d’autres frais. Ces contrats de volontariat international en entreprise sont proposés par les multinationales françaises présentes au Vietnam. Les jeunes dotés de compétences recherchées et voulant faire leurs preuves sont éligibles à ces offres.

Partir vivre au vietnam pour travailler avec ou sans diplôme : c'est possible pour les jeunes diplômés

Maintenant que vous savez les types de contrats d’embauche qui vous attendent au Vietnam, il est grand temps que vous sachiez comment être informé de ces offres.

Comment être mis au courant des offres d’emplois pour le Vietnam ?

Vous n’avez pas besoin de vous rendre d’abord au Vietnam, avant de commencer la quête de votre emploi. Nous vous recommandons d’avoir une idée claire de votre emploi avant de vous y rendre. Pour ce faire vous pouvez consulter des sites d’offres d’emploi tels que Vietnamworks et Monster. Si vous êtes plus du genre à passer du temps sur les réseaux sociaux comme Facebook, vous pouvez rejoindre des groupes dédiés au Vietnam et liker des pages. Par ailleurs, Linkedin et Viadeo sont des réseaux sociaux professionnels qui s’avèrent aussi très utiles pour vite trouver un emploi. Ceux qui sont intéressés par un contrat de volontariat international en entreprise peuvent cliquer sur ce lien pour consulter les offres.
Dans le cas où vous êtes déjà au Vietnam, vous pouvez devenir ami avec des expatriés afin d’être informé des offres d’emploi pour la communauté.

Conditions pour travailler au Vietnam en tant que français

Comme dans tous les pays du monde, avant de travailler au Vietnam, les étrangers doivent avoir un visa et un permis de travail. La durée de validité du permis de travail est de douze mois. Vous devez en faire la demande si votre séjour doit excéder trois mois et que vous voulez travailler. Le permis de travail peut être renouvelé une fois, pour ceux qui veulent s’établir au Vietnam pour une longue durée.

Vietnamiens est un peuple accueillant : idéal pour les jeunes qui souhaitent trouver un emploi au Vietnam

Toutefois, le Vietnam accorde des exemptions de permis et de visa de travail à une certaine catégorie de personnes, qui ont plus de chances de trouver un emploi. Les experts, managers, technicien, et tout profil ayant un diplôme de Bac+3 avec trois années d’expérience professionnelle, en font partie.

Votre situation à l’extérieur de la France

En tant que travailleur, il y a deux statuts possibles que vous pourriez avoir : le statut de salarié détaché et celui de salarié expatrié. Selon votre situation et le type d’emploi que vous allez trouver au Vietnam, il faudra suivre certaines procédures si vous souhaitez bénéficier de certains droits notamment activer des cotisations retraites pour utiliser au mieux ces années de travail effectuées à l’étranger.

Statut de salarié détaché : votre cotisation retraite

Vous bénéficiez d’un statut de salarié détaché lorsque votre employeur décide de vous maintenir au régime de protection sociale de la France au cours de vos missions et de vos voyages professionnels sur d’autres territoires. Vous serez donc traité comme un français qui travaille sur le territoire français. Cela signifie que chacune de vos missions sera intégrée dans le calcul de votre pension de retraite française. Votre cotisation se fera comme si votre situation géographique n’avait jamais changé. Pour ce qui concerne la retraite complémentaire, il n’y aura pas de modification non plus. Vous allez donc poursuivre la cotisation au niveau de l’ARRCO ou de l’AGIRC. Il faut quand même savoir que le montant de vos cotisations concernant la retraite supplémentaire est déterminé en fonction des primes et des autres avantages en nature. Votre employeur est donc tenu de s’acquitter de toutes les exigences dans ce registre. Dans certains pays, notamment ceux qui ne sont pas liés à la France par une convention de sécurité sociale, vous pourriez être contraint de souscrire aussi au régime local de retraite. Dans ce cas, il vous sera possible de bénéficier d’une double pension. Il convient donc de se renseigner sur sa faisabilité.

Statut de salarié expatrié : cotiser à la retraite à l’extérieur de la France

Avec ce statut, vous n’êtes plus considéré comme étant sur le territoire français. Vous dépendez donc entièrement des caisses de retraite de votre pays d’accueil. Cela n’empêche cependant pas de faire des cotisations volontaires pour préparer votre retraite prochaine. Vous pourriez aussi avoir la chance de jouir des avantages des accords communautaires et/ou internationaux de protection sociale entre le pays d’accueil et la France. Mais cela dépend du pays.

Expatrié qui travaille au Vietnam pour trouver facilement un emploi avec ou sans diplome
Cependant avec ce statut, vous pouvez souscrire de votre plein gré à l’assurance vieillesse de la Caisse française de l’Etranger (CFE). Cette cotisation vous permet de bénéficier d’une retraite de base complète. En réalité, la CFE est l’équivalent de la caisse de sécurité sociale pour les Français vivant à l’étranger. Vous pouvez aussi opter pour un rachat de cotisation au niveau de la Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse (CNAV).

La retraite complémentaire des salariés expatriés

En parallèle de votre retraite de base, vous avez la possibilité de cotiser pour des retraites supplémentaires. Cette cotisation peut se faire auprès de la caisse que vous avez l’habitude de fréquenter. Il existe toutefois des caisses dédiées pour l’occasion. Il s’agit de la Caisse de Retraite des Expatriés, ainsi que de l’Institut de Retraite des Cadres et Assimilés de France et de l’Extérieur. Vous pouvez y souscrire à titre individuel ou en utilisant le contrat collectif de votre entreprise.
Bon à savoir : avant de procéder au calcul de votre retraite, vous devez justifier d’un salaire. Vous devez donc vous munir de certaines informations comme les fiches de paie, le contrat de travail, les coordonnées de vos employeurs.

Ces problématiques de retraites et cotisations ne sont pas la priorité des jeunes qui décident de s’expatrier mais sachez qu’il faudra tôt ou tard vous y pencher. Si vous partez travailler au Vietnam 6 mois ou un an, vous pouvez écartez ces problématiques de votre esprit, mais si vous y séjournez plusieurs années, il faudra vous occuper de ces problématiques. En effet, cotiser à la retraite vous permettra de faire valider vos trimestres travaillés à l’étranger et de pouvoir bénéficier d’une retraite (complète ou partielle) quand l’heure sera arrivée pour vous de prendre votre retraite.